1996

AVANT LE GOLF, LA MOTO...

L'histoire commence en juillet 1996 quand Muriel, la tante de Loïc, lui donne son premier club de golf : un fer 8 Wilson Patty Berg, qui est encore visible à la galerie. Le coup de foudre est immédiat ! Le Masters, Tiger Woods et la Ryder Cup 1997 feront le reste. 

Paradoxalement, Loïc ne vient pas d'une famille de golfeurs mais de motards. Il a ainsi arpenté les terrains de motocross et de supermotard de 14 à 20 ans, avec comme point d'orgue un titre de champion de France Motocross et Endurance TT Cyclomoteurs Groupe 1, et de vainqueur du challenge 125 Supermotard en 1995. 

Cette passion de la mécanique va se transférer naturellement vers les clubs de golf, d'où la collection visible à la galerie


1999

LE PRO-SHOP DU GOLF DE SAINT-ETIENNE

La rencontre de Loïc avec Jean Brice London, alors responsable du Proshop du Golf de Saint-Etienne, sera décisive. Loïc sera son assistant de 1999 à 2002 : une très belle école du métier et une aventure humaine couronnée par un titre de champion de France par équipe Saint-Sauveur en 2001. 


2002

LES PREMIERS PAS SUR LE TOUR EUROPÉEN

2002 marque un tournant de l'aventure avec l'appel de la société Rossignol (à l'époque propriétaire de la marque Cleveland Golf) : avec le départ de Yann Massonnat, Cleveland recherchait un nouveau technicien pour conduire et monter les clubs des pros du circuit européen. Après avoir refusé l'offre (!), Loïc l'a finalement acceptée pour rentrer dans le grand bain du Tour Européen.

La saison 2002 fut riche en anecdotes, avec tout d'abord l'Open de France, où Loïc monta plus de 100 wedges ! Toujours en 2002, à l'occasion du premier British Open, Loïc travailla sur les wedges d'un certain Thomas Levet, qui sera le premier joueur à prendre Loïc sous sa coupe et à lui montrer ce monde alors inconnu. Encore en 2002, Loïc a vécu sa première Ryder Cup au Belfry de l'intérieur avec les parents de Lee Westwood et le coach de Darren Clarke... que de souvenirs !


2003

LE PGA TOUR

2003 fut certainement une année palpitante, au cours de laquelle un concurrent de Cleveland (TaylorMade) souhaita recruter Loïc - la compétition entre les deux marques lui permit d'obtenir, avec Cleveland, une formation sur le fameux PGA Tour, au Buick Invitational à Torrey Pines et au Nissan Open à Riviera !


2004

Suite et fin sur le Tour Européen

2004 débute par un voyage à Dubaï et au Qatar, avec la mission de s'occuper notamment de Jean Van de Velde, qui joue aujourd'hui le Champion's Tour avec des pompoms LMC ! 2004 marque également l'avènement en haut de la hiérarchie mondiale d'un certain Vijay Singh dont Loïc aura l'honneur de s'occuper des wedges Cleveland. A titre personnel, Loïc réalisa deux trous en un cette année-là...

2005 sera la dernière saison de Loïc à temps complet sur le Tour Européen, avec en point d'orgue le British Open à Saint Andrews et Colin Montgomerie qui remporta le Dunhill Links avec un driver Cleveland Launcher Comp monté par Loïc. 


2007

Retour aux Sources

2007 rime avec le retour aux sources, au Proshop du Golf du Gouverneur. D'une boutique accessoire, le Proshop deviendra un point fort du Golf du Gouverneur. C'est également en 2007 que l'on verra les prémisses de la marque Loïc Monchalin Custom...

Fin 2010, départ pour le golf voisin : le golf de Mionnay la Dombes pour y retrouver un certain Jean Brice London. 2010 n'est pas une mauvaise année pour Loïc : deux trous en un, dont un au grand prix de la Bresse au trou numéro 16.


2013

Retour (Inattendu) sur le Tour Européen

En 2013, après le rachat de Cleveland par Srixon, la marque redemande Loïc sur le Tour Européen ! Loïc retrouve donc le Tour et notamment Thomas Levet, avec comme point d'orgue la fameuse Ryder Cup à Gleneagles en 2014. C'est aussi en Août que Loïc réalise son cinquième trou en un...


2015

Le Domaine du gouverneur

C'est en 2015 que Loïc retrouve son golf de coeur, le désormais Domaine du Gouverneur. C'est également en 2015 qu'il crée - officiellement - Loïc Monchalin Custom SARL et développe rapidement la gamme de produit proposée, des pompoms aux mugs en passant par les coques et les pinces à billets... 

Profitant de l'expérience accumulée au cours de ses 4 saisons en tant que consultant sur le Tour, au contact des plus grands joueurs et des représentants des plus grandes manufactures, c'est désormais à son atelier et au Fitting studio du Domaine du Gouverneur qu'il continue de customiser les clubs des joueurs les plus exigeants.

Et comme l'on dit en anglais : to be continued...